L’histoire remonte 30 ans auparavant quand durant la 1ère guerre en Artsakh, l’Association Altitude 5165 décide d’organiser des actions humanitaires pour aider les populations sinistrées de Mardakert en Artsakh sous l’égide d’Hovsep Hovsepian. Etait présent entre autre dans l’équipe Claude Yervant Harounyanpère du co-président actuel du CCAF-Sud Julien Dikran Harounyan.

 Après avoir salué Aurore Bruna, Julian Dikran Harounyan, et Azad Balalas Kazandjian, co-présidents du CCAF-Sud, la présence du Président Arménag Aprahamian au dîner du CCAF-Sud même si la date correspond à la veille des élections législatives en France, n’est pas un hasard.

Le Président Arménag Aprahamian,  n’oublie pas en ces temps difficiles l’aide fournie par la communauté arménienne de Marseille au soutien de la population arménienne en Artsakh et ce depuis 30 ans.

Le Président Arménag Aprahamian a pu aux côtés de Madame la Sénatrice Brigitte Devésa, rencontrer des représentants du Conseil des Jeunes Métropolitains fortement intéressés pour mieux comprendre la question arménienne, les droits des Arméniens d’Arménie Occidentale et relativement la position la France, Madame Martine Vassal Présidente de la Métropole d’Aix-Marseille-Provence, Monsieur Benoît Payan Maire de Marseille, Monsieur Mohamed Laqhila, député des Bouches-du-Rhône, ainsi que plusieurs élus répondant toujours présents pour apporter leur soutien au peuple arménien.

 Reste que la France est également aujourd’hui présidente de l’Union européenne, aussi le gouvernement d’Arménie Occidentale, son Parlement ainsi que les communautés arméniennes doivent rapidement considérer cette réalité politique.

 Ce dîner a également permis au Président de rencontrer des responsables d’association et des actifs de la communauté arménienne, en soif de mieux comprendre la question de l’Arménie Occidentale, son importance aujourd’hui pour construire un avenir au peuple arménien.

Après deux ans de Covid, il fallait le faire et ils l’ont fait !