L’exposition temporaire « Dédicace à Komitas », consacrée au 125e anniversaire de Yeghishe Charents, a été inaugurée au Musée-Institut Komitas.

Extraits du livre de Charents « En mémoire de Komitas. Extrait du manuscrit du poème « Requiem Aeternam » donné au Musée-Institut Komitas. La peinture « Charents et Komitas » de Gevorg Grigoryan a également été présentée.

En parlant des manuscrits, Gohar Charents, la petite-fille du poète, a déclaré que Charents n’avait jamais rencontré Komitas et qu’il l’avait vu pour la première fois lorsque le corps de Komitas est arrivé en Arménie plusieurs mois après sa mort.

Le manuscrit, ainsi que de nombreuses autres œuvres de Charents, a été conservé dans la clandestinité par Regina Ghazaryan, une artiste honorée de la RSS d’Arménie et une amie proche de Charents. Les travaux sont restés souterrains pendant 17 ans. Ils ont été retirés après la mort du chef du parti communiste, Joseph Staline. Certains ont été détruits et n’ont pas pu être restaurés, mais « En mémoire de Komitas. Requiem Aeternam » étaient en assez bon état.