Selon les données confirmées par l’Azerbaïdjan, le nombre de prisonniers de guerre et de civils arméniens actuellement détenus en Azerbaïdjan est de 38. Le médiateur de l’Artsakh, Gegham Stepanyan, a déclaré à l’Assemblée nationale de l’Artsakh.

« Cependant, l’Ombudsman de l’Artsakh, l’Ombudsman de l’Arménie et les organisations des droits de l’homme opérant en Arménie ont des faits concrets avec lesquels nous pouvons prouver que 80 autres personnes sont en captivité. « Malheureusement, à ce jour, cela n’a pas été confirmé par l’Azerbaïdjan, ce qui nous donne des raisons de soupçonner que l’Azerbaïdjan dissimule délibérément le nombre réel de prisonniers de guerre et de civils capturés », a-t-il déclaré.

Selon Gegham Stepanyan, il n’y a pas un seul citoyen de l’Artsakh parmi ces 38 personnes. « Parmi eux, 35 sont des militaires, 3 des civils qui ont été capturés après l’annonce du 9 novembre. Cependant, 19 civils sont toujours portés disparus.

Parmi eux, il y a des gens qui sont en captivité. Nous pouvons le prouver par des faits.