« la Turquie a l’intention d’achever le processus d’établissement d’une zone de sécurité de 30 km de profondeur à sa frontière sud ».

Les opérations débuteront après la réalisation des travaux préparatoires correspondants. La décision sera prise en séance du Conseil national de sécurité.

Le chroniqueur du journal turc a déclaré que la Russie a retiré ses subdivisions, qui sont situées dans 8 régions de la Syrie (Al-Hasakah, Idlib, Hama, Lattaquié, Alep, Manbij, Tel Rifat, Ain al-Arab).

Le porte-parole de l’Armée nationale syrienne, Youssef Hamoud, a déclaré que des milices chiites soutenues par l’Iran tentaient d’infiltrer les zones libérées par la Russie, en particulier à Lattaquié, Alep et Idlib. L’Armée nationale syrienne (ANS) a commencé à préparer le début des hostilités. On rapporte que 35 000 soldats sont prêts pour une éventuelle opération.

L’objectif stratégique de l’opération sera la fermeture de la partie ouest de la frontière, qui est bloquée par les Jarablus et Tel Abyad contrôlés.