Le Mouvement écologique de Mésopotamie a publié une déclaration écrite sur la destruction des arbres et le pillage de la nature en Arménie Occidentale. 

Dans la déclaration, il a été souligné que les politiques axées sur le profit menées par la Turquie sur la nature auront de graves conséquences pour la terre entière.

La déclaration attire l’attention sur le massacre d’arbres et les incendies de forêt dans la région, et indique que les pratiques de guerre créent également une destruction écologique et menacent la vie.

« La nature est un tout et chaque intervention affecte l’ensemble de la terre », indique la déclaration.

L’abattage des arbres au nom de la « sécurité » et la construction de postes de police et de forteresses sont des indicateurs concrets de la pression sociale dans la région.

L’Arménie Occidentale s’associe à la déclaration de l’organisation susmentionnée et condamne une fois de plus fermement toute forme de harcèlement contre la nature et l’écologie sur son propre territoire.

Détruire la nature (Anahit) de l’Arménie Occidentale est une atteinte aux ressources génétiques d’une nation autochtone.

Membre du Comité Intergouvernemental de la Propriété Intellectuelle et des ressources génétiques, savoirs traditionnels et  diversités culturelles, l’Arménie Occidentale appelle la communauté internationale à condamner toutes ses exactions sur son territoire.