Selon le turcologue Varujan Geghamyan, candidat en sciences historiques, qui écrit sur la chaîne Telegram, l’Azerbaïdjan conquiert tranquillement et à petits pas la région de Syunik et gagne de nouveaux territoires sous le contrôle de ses forces armées.En particulier, M. Geghamyan a noté ce qui suit : « En parallèle, elle y construit des fortifications et crée une base pour des offensives successives. Le président de l’Azerbaïdjan Ilham Aliyev et le président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan expriment ouvertement leurs ambitions pour les territoires souverains de la République d’Arménie, poursuivant presque chaque jour l’objectif de facto d’éliminer l’État arménien. En réponse à ces hostilités de facto, le gouvernement de facto de la République d’Arménie fait appel à la « communauté internationale » inexistante pour « évaluer » les actions hostiles de l’Azerbaïdjan et parle à nouveau de l’absurdité du « retrait des troupes », bien que ce soit la raison pour laquelle nous avons perdu de nouvelles colonies après novembre 2020.