Le village à population arménienne de Damala, dans la région d’Aspindza, au Djavakhk, se distingue par la préservation, la préparation et la transmission de divers plats traditionnels de génération en génération.

Dans ce village coloré, où les habitants se sont installés en 1828, ils cuisinent toujours des plats transmis de génération en génération par leurs ancêtres qui ont migré de Karin en Arménie Occidentale. 

Les habitants de Damala ont l’hospitalité propre au peuple du Djavakhk, la capacité d’honorer les étrangers comme des parents. Les noms des plats sont assez inhabituels, mais ils ont leur propre explication. Dans la cuisine, qui consiste en un mélange de différentes saveurs, nous pouvons rencontrer une belle combinaison de sucré et d’acide, de salé et d’épicé.