Dans le contexte des récentes tensions entre la République d’Arménie et l’Azerbaïdjan, Charles Michel, président du Conseil européen, réitère l’engagement de l’Union européenne à approfondir la coopération avec les deux pays pour un Caucase du Sud sûr, stable, pacifique et prospère.

C’est ce qu’affirme Barend Leitz, porte-parole de Charles Michel, dans une déclaration.

Le porte-parole de Michelle a notamment relevé ce qui suit : « Selon le président Michel, toutes les questions clés qui ont conduit à la première guerre en Artsakh, comme la reprise des hostilités en 2020, doivent être résolues par toutes les parties prenantes, créant ainsi les conditions d’une paix durable et juste. Comme pour tout héritage de conflit, la terminologie est particulièrement sensible dans ce contexte. La déclaration du président Michel sur les résultats de la réunion entre les dirigeants le 22 mai ne doit pas être interprétée comme une confirmation de l’issue prédéterminée des négociations.

Enfin, le plus important est que toutes les questions soient traitées de manière globale, y compris les droits et la sécurité de tous les groupes de la population.

Le président Michel a souligné la nécessité de préparer les peuples à la paix et le rôle important du discours public à cet égard. Il a salué les dirigeants d’Erevan et de Bakou et a fait part de la volonté de l’UE de renforcer son soutien aux mesures de confiance, exprimant son intention de participer de bonne foi à la mise en place d’un environnement favorable à la poursuite des négociations. »