Bakou a proposé à la partie russe de remplacer le clergé arménien de l’Église arménienne de Dadivank par le clergé du diocèse de Bakou du patriarcat de Moscou de l’Église orthodoxe russe. L’arkhimandrite Alexei Nikonorov, secrétaire administratif du diocèse de Bakou, est influent dans ce domaine. Il a été nommé à ce poste le 24 octobre 2021.

Dans le cas de l’Artsakh, les actions de Bakou sont guidées et soutenues par Moscou par l’intermédiaire du diocèse de Bakou.

L’objectif est d’ouvrir une « église Aghvan » et de convertir les centres religieux arméniens en Chalcédoine en demandant un tomos au patriarche œcuménique de Constantinople.

Cela correspond à l’esprit des siècles de haine et de persécution contre l’Église arménienne en Russie.

Dadivank est le début de ce processus. L’isolement du clergé arménien, l’interdiction des pèlerinages, ont lieu avec le consentement de Moscou et de Bakou dans le cadre d’une campagne visant à détruire l’identité et le patrimoine arméniens.

L’Arménie Occidentale n’acceptera jamais que le monastère de Dadi Vank soit “aghvanisé” par qui que ce soit. Contrairement à beaucoup, la mémoire de l’Arménie Occidentale reste intacte, cette décision si elle se maintient, pourrait devenir une profonde cicatrice entre les peuples.