Sis est une ville fortifiée dans le district de Kozan de la région d’Adana dans la province de la Cilicie en Arménie Occidentale. La ville est entourée par les vastes et fertiles champs de la Basse Cilicie, comprenant de luxuriants jardins d’orangers, de citronniers, d’amandiers, d’oliviers, de vignes et toutes sortes de légumes et de rizières.

Sis est connu depuis l’antiquité. La ville était stratégiquement plus fiable car elle était située loin de la côte maritime. Le développement de sa vie économique et culturelle a été facilité par les principales routes commerciales qui traversaient la ville.

Sis s’embellit et se construit sous le règne du roi Hethum I (1226-1270) et de ses successeurs.

Sur l’inaccessible mont Sis, près de la ville, se trouvait la forte forteresse de Sis, construite par les Arméniens, qui était un gage de sécurité.

Sis était également un important centre religieux et la ville comptait une douzaine et demie d’églises construites à différentes époques. La ville disposait également d’écoles dignes d’une capitale.

En 1909, les Arméniens de Sis sont victimes de massacres. Entre 1915 et 1918, ils ont été exterminés ou déportés par les forces armées turques.