Lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre des Affaires étrangères de la Fédération de Russie, Sergey Lavrov, évoquant le village de Parukh, Sergey Lavrov a déclaré ce qui suit : « Dans le cadre du processus de démarcation de la frontière entre la République d’Arménie et l’Azerbaïdjan, il n’est pas prévu de discuter de questions autres que la frontière d’État entre l’Azerbaïdjan et l’Arménie, y compris celles liées au territoire où sont temporairement déployés les casques bleus russes. » Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères de la République d’Arménie, Ararat Mirzoyan, a souligné que la question de la protection de nombreux monuments culturels et religieux de l’Artsakh sous le contrôle des forces armées azerbaïdjanaises nécessite une intervention internationale urgente dans un contexte de vandalisme et de profanation.

« Nous ne pouvons passer sous silence la rhétorique anti-arménienne et bigote exprimée par les hauts dirigeants de l’Azerbaïdjan, les provocations constantes, les violations régulières du cessez-le-feu », a déclaré Mirzoyan.