Après la prise de la ville-forteresse arménienne de Chouchi par l’ennemi, des dizaines de monuments historiques et culturels, de musées et de salles d’exposition de valeur scientifique, de matériaux archéologiques sont restés sous le contrôle de l’ennemi.

Il est évident que des manifestations extrêmes de vandalisme et de barbarie ont eu lieu dans les territoires occupés.

Nous avons récemment appris avec regret que les Azerbaïdjanais, parmi d’autres monuments historiques et culturels, ont profané la tombe de Kim Bakshi, un ami proche du peuple arménien, qui était enterré dans le parc Nelson Stepanyan à Chouchi. 

Le corps du grand écrivain a été enterré à l’automne 2017 avec la participation d’écrivains, d’artistes et de scientifiques d’Arménie, de Russie et d’autres pays.

La cérémonie s’est transformée en un événement commémoratif spécial avec des discours sur le riche héritage scientifique laissé par le célèbre arménologue, l’écrivain, éditeur Kim Bakshi, et les personnes présentes étaient sûres que cet endroit deviendra un lieu de pèlerinage inoubliable pour ceux qui l’ont connu.

Toutes ses activités littéraires et scientifiques sont un exemple vivant de l’amitié entre les peuples. Le souvenir de l’écrivain et arménologue, ami fidèle du peuple arménien, est toujours vivace en Arménie et en Artsakh et sa mission humanitaire est appréciée.