Hasaka, Syrie (North Press) – Dimanche, l’Association publique arménienne a organisé le premier cours de langue arménienne dans une école de la ville de Hasaka, dans le nord-est de la Syrie.

L’Association publique arménienne a été créée le 24 avril 2020 à Hasaka dans le but de faire connaître la langue, la culture et l’histoire arméniennes à la population.

Lucien Ardemian, professeur de langue arménienne, a déclaré à North Press que l’objectif du cours était de former des enseignants, et que l’année prochaine, l’administration autonome du nord et de l’est de la Syrie sera organisée.

AANES va ajouter la langue arménienne à ses programmes d’enseignement.

L’administration autonome AANES pour le nord et l’est de la Syrie a été créée en 2014 dans les zones à majorité kurde d’Afrin, de Kobani et de Jazira, dans le nord de la Syrie, à la suite du retrait des troupes gouvernementales, puis étendue à Manbij, Tabqa, Raqqa, Hasakah et Deir Ez Zor.

Au cours des 10 derniers jours, le conseil a entamé une période expérimentale pour en apprendre davantage sur la capacité des apprenants à recevoir la langue et à compléter le nombre de membres du cours.

Selon M. Ardemian, la période d’essai a été accompagnée d’un cours intellectuel sur l’histoire et la culture arméniennes. 

« Le gouvernement syrien aurait interdit l’enseignement d’autres langues dans son programme depuis 2011, il n’est donc pas surprenant que les enseignants aient eu initialement des difficultés à apprendre la langue », a déclaré l’enseignant.