Le village de Nngi, dans le district de Martuni, en République d’Artsakh, a tendance à se développer.

Ceci a été rapporté par le chef de la communauté, Zarmik Kamalyan, à Artsakhpress.

Selon lui, dans un village riche de jardins, de sources, de forêts et de nombreux monuments, les villageois travailleurs, très attachés à leur terre, continuent leur existence.

Notre interlocuteur rapporte que l’élevage du bétail est la principale occupation des villageois. Il y a un grand nombre de bovins. 

Comme l’un des problèmes, Z. Kamalyan a mis l’accent sur l’approvisionnement en eau 24 heures sur 24. Le village est alimenté en eau à 60%. »À la suite de la guerre de 44 jours, les toits de quelque 52 maisons ont été endommagés. 22 maisons ont été réparées aux frais du gouvernement de la République d’Artsakh, les autres n’ont pas encore été réparées. Le village n’est pas alimenté en gaz, alors que le besoin s’en fait sentir », résume le chef de la communauté.