La première réunion du Conseil d’État pour la protection du patrimoine culturel des territoires occupés de la République d’Artsakh a eu lieu le 13 juin, sous la présidence d’Artak Beglaryan, ministre d’État de la République d’Artsakh.

« Le Conseil a été formé en tenant compte de la nécessité de coordonner les travaux sur la protection du patrimoine culturel des territoires occupés de la République d’Artsakh afin d’unir les efforts des autorités étatiques et des cercles d’experts des deux États arméniens. Les fonctions du Conseil comprennent le suivi et l’enregistrement des empiètements et des crimes contre notre patrimoine culturel, la présentation des faits par le biais de mécanismes politiques, juridiques, scientifiques et d’information à diverses plates-formes internationales afin de prévenir les empiètements et d’appliquer des mesures de responsabilité », a noté Artak Beglaryan.

Compte tenu de la politique de génocide culturel menée par l’Azerbaïdjan dans les territoires occupés, ainsi que des activités constantes de dissimulation, de déformation et d’appropriation du patrimoine culturel, le ministre d’État a souligné que le Conseil doit accomplir un travail coordonné à grande échelle afin d’exploiter le potentiel de tous les cercles étatiques, experts et publics pour atteindre ses objectifs.