Les avions de chasse « Rafal » de l’armée de l’air grecque, récemment achetés à la France, sont prêts à frapper le Bosphore avec leurs missiles « SCALP » si l’escalade des tensions entre Athènes et Ankara se poursuit.

Selon l’amiral grec à la retraite Konstantinios Egkolfopoulos, la Grèce envisage la possibilité de détruire les ponts du Bosphore, ce qui entraînerait la fermeture complète du détroit pour le passage des navires.

Les experts notent que, malgré la présence des systèmes turcs de défense antiaérienne S-400, le risque que l’attaque de missiles SCALP réussisse est très élevé.

Laisser un commentaire