Construit au 7eme siècle, le monastère de Hakobavank fut la résidence du Catholicos, mais comme beaucoup de nos monastères, il est aujourd’hui en ruines. 

La page Facebook du diocèse de Tavush a publié des photos de la visite de l’évêque de Bagrat en Artsakh.

Comme l’ont fait remarquer les évêques de Tavush et d’Artsakh, Bagrat Srbazan et Vrtanes Srbazan, l’état de nos temples est le reflet direct de nos vies.

La restauration du monastère de Hakobavank et la création des infrastructures environnantes peuvent être un symbole et une inspiration pour la nouvelle vie de l’Artsakh.

L’évêque Vrtanes a dit : « Regardez notre Artsakh de la plaine, le Nakhitchevan, il n’y a plus rien, ils ont tout détruit. Aujourd’hui, notre nation doit signer un « accord » avec elle-même selon lequel nous ne céderons rien à l’ennemi. Si chaque citoyen prend une décision aussi claire, il y aura une alliance nationale. »

L’évêque Bagrat a déclaré : « Notre cœur est avec la victoire, et que cette victoire recommence, et qu’elle recommence avec la restauration de Hakobavank. »