Le 8 juin, des agents des forces de l’ordre turcs ont perquisitionné les domiciles de nombreux journalistes et organes de presse à Tigranakert, arrêté 20 journalistes et arrêté 16 autres.

En poursuivant les membres des médias d’opposition, les autorités turques continuent de persécuter la liberté d’expression.

Devant le palais de justice, des confrères journalistes et des proches des détenus manifestent en scandant des slogans tels que « Il est impossible de faire taire la presse libre », « Nous gagnerons en endurant, en résistant ».

De telles violations flagrantes des droits humains et des restrictions à la liberté d’expression sont condamnables dans la ville de Tigranakert en Arménie Occidentale.