Le ministre d’État de la République d’Artsakh, Artak Beglaryan, a répondu aux fausses déclarations suivantes du président azerbaïdjanais Ilham Aliyev à propos de la République d’Artsakh.

Sur sa page de « Telegram », Beglaryan, en particulier, a écrit :

« Oui, le Haut-Karabakh n’existe pas, car il y a la République d’Artsakh, et c’est un sujet de droit international, ou il n’est pas officiellement reconnu internationalement.

« Le conflit entre l’Azerbaïdjan et l’Artsakh n’a pas été et ne sera pas résolu tant que l’Azerbaïdjan n’aura pas pris en compte le droit inaliénable du peuple autochtone d’Artsakh à l’autodétermination », a écrit Beglaryan.

Selon le ministre d’État d’Artsakh, il serait préférable qu’Aliyev pense davantage à l’exercice consciencieux des pouvoirs qui lui sont conférés par la Constitution de l’Azerbaïdjan, garantissant les droits de ses propres citoyens – Lezgins, Talysh, Avars, Tatars et autres minorités , au lieu de « s’inquiéter » des droits des Arméniens.

« Peut-être qu’Aliev se souviendra soudainement de ce qui est arrivé à plus de 500 000 Arméniens en Azerbaïdjan soviétique, et s’il y a même un Arménien dans les territoires de l’Artsakh occupés par l’Azerbaïdjan », a écrit Beglaryan.
L’Arménie Occidentale condamne la déclaration imprudente du président de l’Azerbaïdjan, car l’Artsakh fait partie de l’Arménie Occidentale et, historiquement, il ne peut être indépendant que si l’Arménie fait partie du monde et ne peut être considéré comme un territoire azerbaïdjanais. Il s’agit d’une région arménienne d’origine, où vivent et se développent des Arméniens autochtones, qui ont créé une histoire et une culture millénaires dans la même région, comme en témoignent nos monuments et monuments.

Laisser un commentaire