Le Hayastan All-Armenian Fund construit des routes et des maisons en Artsakh, fournit de l’eau, atténue les conséquences de la guerre catastrophique de 44 jours. Des routes de 50 kilomètres de long sont en cours de construction à Kochoghot et Kaghartsi, Verin et Nerkin Horatagh, Martakert-Chankatagh et dans les tronçons menant à Dahrav, Astghashen et Patara.

L’une des routes en cours de réparation et de construction traverse le village d’Astghashen dans la région d’Askeran. Le maire Arthur Grigoryan affirme que la route Astghashen-Patara sera d’une grande importance pour le développement socio-économique des deux villages. « Le tourisme va se développer et la connexion avec notre capitale Stepanakert sera plus pratique », déclare Grigoryan. Une nouvelle colonie est en construction près d’Astghashen, vers Patara, avec plus de 200 maisons. Ces maisons sont destinées aux habitants des communautés occupées de la région d’Askeran qui ont perdu leurs maisons. Aujourd’hui, 30 familles déplacées de 130 habitants se sont installées à Astghashen.Les Arméniens vivant en Arménie Occidentale en territoires occupés sont également confrontés à un certain nombre de problèmes qui n’existeraient pas si la Turquie dictatoriale n’avait pas génocide les Arméniens autochtones et réprimé ceux qui sont restés.