À 7 km au sud-est du centre régional de Getabek, sur la rive gauche de la rivière Shamkor, se trouve l’un des complexes monastiques les plus célèbres du nord de l’Artsakh, le monastère de Charek, formé au XVIIe siècle. Composé d’une église, d’un vestibule-colonnade, d’un clocher à deux étages, d’une chapelle et de structures auxiliaires, des traces de destruction séparée ont été enregistrées dès les années 1980. En particulier, au milieu de ces années, il y a des dommages à l’inscription et au khachkar (photo de S. Karapetyan, 1980 et A. Ohanyan, 1980).

Il existe de nombreux cas en Arménie Occidentale où les valeurs culturelles arméniennes sont endommagées ou modifiées par les Turcs ou d’autres indigènes dans les régions d’origine arménienne.