La délégation de l’Arménie Occidentale a visité la cascade Girlevik de Yerznka, qui est l’une des merveilles uniques de la nature de l’Arménie Occidentale, puis s’est déplacée au village de Deirmenli.

Il y avait aussi une église arménienne à moitié en ruine dans ce village, sur les murs de laquelle il y avait encore des inscriptions arméniennes. (un reportage est en cours de préparation).

De là, notre délégation s’est dirigée vers divers villages de la province de Dersim, où subsistent quelques églises à moitié en ruine. Malheureusement, faute de temps, il n’a pas été possible de voir tous les sanctuaires arméniens, ce qui a également été confirmé par les habitants. 

La politique turque de massacres et de destruction a marqué également cette région.

Il existe encore des églises arméniennes dans différentes parties de la région de Dersim, qui portent le nom de la Vierge Marie. Il convient de mentionner que toutes ces églises ont été construites sur le site des temples d’Anahit. A l’heure actuelle, nous connaissons 18 églises de ce type. Il y a également de nombreuses églises sur la base desquelles des mosquées ont été construites.

Lors de notre mission au Dersim, nos députés se sont arrêtés sur une falaise que les locaux appellent « l’abîme du carnage ». En 1915, un grand nombre d’Arméniens ont été jetés du haut de ces rochers, d’où son nom. Il convient de noter qu’en 2015, une cérémonie de commémoration des victimes du génocide a eu lieu à cet endroit, à laquelle a également assisté le député de la République d’Arménie Occidentale Mihran Prkich.

La mission se poursuivit au village de Hozat dans la région de Dersim, où le plus remarquable était une exposition de photos sur les massacres des populations hays autochtones de la région de Dersim de 1937-1938 sur lesquelles il est mentionné que les personnes tuées étaient des autochtones de cette région, comme un centre de la mémoire en plein air. (un reportage est en cours de préparation).

La visite la plus mémorable et la plus impressionnante de la journée a été la visite des sources de la montagne. 

C’est un sanctuaire, où des sources pures jaillissent du sein des rochers, qui symbolisent en fait le lait de la déesse Anahit. Il y a une énergie ici qui ne peut pas être décrite avec des mots seuls. Cette eau bénite résume tout le pouvoir de mère Anahit.

Dans la soirée, les députés et le président ont été accueillis au bureau de Dersim Hay Platform, où étaient également présents des citoyens de la République d’Arménie Occidentale du Dersim. 

Un échange de vues a eu lieu dans une ambiance chaleureuse, des questions ont été posées et répondues. Le président et le premier ministre de la République d’Arménie Occidentale ont prononcé leurs discours.