La délégation composée des députés de l’Arménie Occidentale, dirigée par le président Arménag Abrahamian, poursuivant sa mission dans la patrie, s’est dirigée de Mush vers la ville historique de Kars.

L’ancienne ville arménienne de Kars, comme d’autres colonies d’Arménie Occidentale, est désormais sous le contrôle d’envahisseurs étrangers.

Mentionnons brièvement que le Kars arménien est situé dans la région de Vanand de la province d’Ayrarat, au bord de la rivière du même nom, à une altitude d’environ 2000 mètres d’altitude. Sous le règne des Arshakuni (52-428), Kars était une petite ville fortifiée, probablement le siège de la dynastie des Vanandets. En 1921, la Russie soviétique cède la région de Kars à son amie la Turquie en vertu des traités de Moscou et de Kars.

La délégation de l’Arménie Occidentale a eu l’occasion de voir les monuments de la culture et de l’architecture arménienne à Kars. Les églises arméniennes, les maisons, la célèbre forteresse de Kars sont encore préservées. L’esprit arménien s’est fait sentir partout, ce qui s’est réchauffé davantage lors de la communication avec les citoyens arméniens qui ont rencontré les délégués. Le temps n’est pas capable de changer l’identité nationale d’une personne et son lien avec ses racines.

En disant au revoir à Kars, notre délégation s’est déplacée vers les ruines de l’ancienne capitale arménienne Ani.Prochainement, nous évoquerons la mission d’observation de la délégation à Ani.