Sur la rive gauche de la rivière Tartar, sur le côté droit de la pente descendant vers la rivière depuis la zone appelée « Khanagyah » du village de Mets Shen, se détache une formation rocheuse granitique. Dans le monde de l’Artsakh, la nature a créé très peu de force plus inaccessible que celle-ci.

En renforçant cette force imprenable de la nature avec des structures artificielles, ils en ont fait une forteresse.

Il était entouré d’eaux troubles sur trois côtés, Trgh d’un côté, Tartare de deux côtés. Le nom de la forteresse et de la province « Djraberd » provient de ces eaux.

La forteresse la plus sûre et la plus puissante d’Artsakh est restée inhabitée en temps de paix, mais les femmes et les enfants se sont rassemblés ici en temps de guerre. 

La dernière fois, en 1789, les parents et amis de Melik Mezhlum de Djraberd se sont réfugiés dans cette forteresse.