Pour le moment, il n’y a pas de travaux d’évacuation pour les résidents de Berdzor et d’autres colonies.

C’est ce qu’a déclaré le défenseur des droits de l’homme de l’Artsakh, Gegham Stepanyan, lors d’une discussion publique et professionnelle sur le thème « Défis actuels en Artsakh, la reddition de Berdzor, une nouvelle guerre ? ».

« Tout d’abord, les autorités de l’Artsakh doivent défendre leurs résidents, et je ne considère pas possible une situation où ces personnes seront prises en otage. Des mesures sont prises à cet égard », a-t-il déclaré.

Selon M. Stepanyan, les habitants de Berdzor et d’Aghavno bénéficient des mêmes privilèges que les personnes réinstallées.

« J’ai des informations selon lesquelles, parmi les options possibles, si on en arrive là, les résidents d’Aghavno seront réinstallés dans les communautés de Hin Shen et Metz Shen, et les mêmes programmes seront mis en œuvre pour les résidents de Berdzor comme pour les autres personnes déplacées.

Il n’est pas exclu qu’ils se voient attribuer des appartements en Arménie. Il y a beaucoup de questions pour le moment », a déclaré le responsable d’Artsakh.

L’Arménie Occidentale dénonce ces actions visant à déplacer les populations autochtones de leurs territoires ancestraux.