Le sort des tapis transportés et sauvés de Chouchi grâce aux efforts de Vardan Astsatryan, le directeur fondateur du musée du tapis de Chouchi, reste inconnu. Les tapis ont été placés temporairement au Musée national A. Tamanyan-Institut d’architecture, mais on ne sait pas ce qu’il adviendra d’eux par la suite, ni où ils seront stockés et exposés.

Récemment, le problème a également été discuté au Conseil public avec la participation de Garnik Momjian, représentant du ministère de l’éducation et de la culture. Vardan Astsatryan a noté que la discussion était « compliquée » et que la question de savoir pourquoi les tapis ne sont pas transportés en Artsakh a été une nouvelle fois soulevée. Astsatryan a jugé nécessaire de préciser que dans ce cas, alors que le statut de l’Artsakh n’est pas clair, il est très risqué de transférer ce patrimoine à l’Artsakh en tant que personne privée.

Les membres du conseil public ont décidé de former un groupe de travail et de préparer une lettre au gouvernement.