Un groupe de personnalités azerbaïdjanaises se présentant comme des « experts » a lancé un appel à l’UNESCO sur la question de « Yerevan et la région de Tepebashi ».

Il convient de noter que le nom de Tepebashi a été donné sous la domination perse. Il s’agit d’une traduction du mot Kond, car « kond » en arménien signifie colline haute ou escarpée.

Le cadre politique d’une telle « enquête » est évident, surtout si l’on considère les ambitions territoriales régulièrement exprimées par le président de l’Azerbaïdjan à l’égard de la capitale de l’Arménie.

L’Arménie Occidentale ne trouve pas cette provocation culturelle de l’Azerbaïdjan perspicace, car sans faits, elle ne peut aboutir à un résultat positif. De quoi parlent ces soi-disant experts, l’Arménie Occidentale peut lancer une contre-attaque adaptée aux faits, mais étant donné qu’il n’est pas nécessaire de répondre à une quelconque désinformation et de perdre du temps, nous appellerons cela une autre provocation ratée.