Au Centre de la francophonie de Stepanakert « Maison de Paul Eluard », les livres « La culture monumentale de l’Artsakh », coécrit par Hamlet Petrosyan et Njdeh Yeranyan, « Le patrimoine culturel de l’Artsakh attaqué », coécrit par Hamlet Petrosyan et Haykouhi Muradyan, et « Le patrimoine culturel de l’Artsakh attaqué », coécrit par Hamlet Petrosyan et Haykouhi Muradyan.

Présentation du site web de l’initiative « Monitoring du patrimoine culturel de l’Artsakh ».

« La préservation du patrimoine culturel arménien envisage des initiatives à multiples facettes, dont l’objectif est de créer une plateforme universitaire indépendante qui enregistrera l’état et l’évolution du patrimoine culturel de l’Artsakh, le présentera et l’interprétera dans les limites des connaissances professionnelles et de l’enseignement universitaire », a déclaré Hamlet Petrosyan, directeur du département des études culturelles de l’université d’État d’Erevan. 

Le site présente 130 monuments actuellement sous occupation azerbaïdjanaise.

Ces monuments sont présentés conformément aux principes académiques.

L’Arménie Occidentale ne s’intéresse pas seulement aux monuments culturels de la patrie occupée par les Turcs, mais aussi aux monuments historiques de l’Artsakh, le territoire occupé par l’Azerbaïdjan après 2020.

Le président de l’Arménie Occidentale, Arménag Aprahamian, a lancé un appel à plusieurs organisations internationales sur cette question, tandis que les contacts avec les ambassades de différents pays sont maintenus grâce aux efforts de la Ministre des Affaires Étrangères, Lydia Margossian.