Avec ses bâtiments historiques et sa beauté naturelle, la province de Kamah (Kemakh), dans la région de Yerznka en Arménie Occidentale, aspire à devenir l’une des plus importantes destinations culturelles.

Un certain nombre de structures historiques et culturelles ont survécu ici depuis l’époque du royaume d’Ararat jusqu’à aujourd’hui.

L’histoire du Kemakh, qui est le berceau de nombreuses civilisations, est très ancienne. Il y a aussi des églises taillées dans la roche, qui ressemblent dans une certaine mesure aux ruines d’Ani.

De nombreux faits prouvent l’origine des Arméniens dans cette région. Les Arméniens ont vécu, créé et façonné leur culture ici, en utilisant également les monuments naturels – les grottes et les rochers. Les preuves de l’origine autochtone des Arméniens sur les hauts plateaux arméniens constituent une source précieuse, notamment pour les arménologues qui s’intéressent à l’ethnogenèse arménienne, à l’origine et au développement de la culture et de la langue arméniennes.