Les habitants du village d’Arek, du district de Kygh, dans la région de Byurakan en  Arménie Occidentale, se battent contre un projet minier depuis onze ans. Les villageois, qui ont appris l’approbation du projet par hasard et n’ont même pas été officiellement informés, sont déterminés à lutter contre le projet d’exploration minière qui causera de grands dommages à l’environnement.

Le projet, précédemment adopté par décision des autorités turques, mais annulé à la suite de la protestation des habitants du village d’Arek,  du district de Kygh, a été reconfirmé. Le projet menace une large superficie à partir de Dersim. 

Un autre exemple de l’économie d’usurpation des autorités turques, qui menace directement la santé publique et cause des problèmes environnementaux, est apparu dans la région entre Byurakan et Dersim. 

Si le projet se réalise, l’extraction de plomb et de zinc causera de grands dommages à la population d’animaux sauvages, dont le nombre diminue progressivement en raison de la déforestation. 

Elle constituera également une menace directe pour la vie humaine, car elle entraînera une accumulation de métaux lourds dans les eaux souterraines peu profondes pendant les processus d’enrichissement et de raffinage du minerai.