La foi, le patriotisme et le professionnalisme font partie des mécanismes efficaces pour combattre les ennemis éternels. Le ministre des Affaires étrangères de la République d’Artsakh Davit Babayan a écrit ceci sur sa page Facebook.

En particulier, Babayan a noté ce qui suit : « Oui, le peuple arménien est une grande nation et toute grande nation a de grandes vertus et de grands défauts. Il y a une expression célèbre en politique étrangère : « Il n’y a pas d’amis permanents et d’ennemis permanents, il y a des intérêts permanents ».  Oui, il y a effectivement des ennemis permanents. Il s’agit de la corruption des valeurs, de l’égoïsme, du manque de patriotisme, du mépris de la patrie et des valeurs nationales.

La foi, le patriotisme et le professionnalisme font partie des mécanismes efficaces de lutte contre ces ennemis éternels. Ces valeurs doivent rester présentes dès l’enfance et être protégées au plus haut niveau de l’État. »