La ligne de démarcation entre l’Arménie Orientale et l’Azerbaïdjan, à partir du Nakhitchevan, fait l’objet de tirs réguliers depuis plus d’une semaine. Selon un dernier message officiel.

En réponse au message du ministère azerbaïdjanais de la Défense selon lequel les unités armées arméniennes ont ouvert le feu dans la partie orientale de la frontière entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan, le ministère arménien de la Défense a démenti et a déclaré ce qui suit

Au contraire, il a affirmé que ce sont les unités des forces armées azerbaïdjanaises qui ont ouvert le feu sur les positions de combat arméniennes au même moment, et que les tirs des troupes azerbaïdjanaises n’ont été réduits au silence que par les actions de représailles de la partie arménienne.

Avant cet incident, des tirs ont été signalés en direction de positions protégeant la route des villages de Khachik et Yelpin à Vayots Dzor. 

Récemment, le danger d’une provocation à grande échelle de la part de l’Azerbaïdjan a été discuté au plus haut niveau en Arménie.

Selon le ministre des Affaires étrangères, Ararat Mirzoyan, l’Azerbaïdjan peut tenter de lancer une provocation à grande échelle à tout moment, au moment où l’attention du monde est concentrée sur l’Ukraine