Le ministère de l’éducation, de la science, de la culture et des sports de la République d’Arménie a présenté pour discussion publique le projet de décision du gouvernement de la République d’Arménie sur la création de l’organisation publique à but non lucratif « Centre national de la musique et des danses folkloriques ».

Au sein de l’organisation nationale à but non lucratif « Centre national de la musique et des danses folkloriques », les groupes de musique et de danse représentant l’art populaire arménien seront réunis.

 Comme l’a déclaré Ara Khzmalyan, vice-ministre de l’éducation, des sciences, de la culture et des sports, « les changements ne visent pas à affaiblir le système, mais plutôt à le renforcer.

« Nous voulons que l’art populaire devienne un domaine recherché par les jeunes, qu’il retrouve sa réputation auprès du public, qu’il soit entendu partout », a déclaré A. Khzmalyan, notant que deux mois plus tard se tiendra le festival « Yarkhushta », dont l’objectif, parmi d’autres programmes, est d’amener le domaine de la musique et de la danse populaires dans la zone d’importance stratégique.

L’Arménie Occidentale salue cette initiative, car nous la considérons comme un pas vers la préservation de l’art de l’Arménie Occidentale, car ce qui est présenté est arrivé en Arménie orientale pendant les années du génocide et la culture locale s’est formée.