Le festival « Route de la culture » se déroulera dans le district de Sour, à Tigranakert, en Arménie Occidentale.

Le ministère de la culture et du tourisme d’occupation s’est engagé à préserver et à protéger le patrimoine culturel matériel de toutes les villes, et à le faire vivre afin de le transmettre aux générations futures.

Selon le vice-ministre Ahmed Demirjian, ils visent à maintenir la ville et toutes ses valeurs à l’ordre du jour mondial par le biais de festivals culturels.

« Je suis sûr qu’ensemble, nous annoncerons au monde entier combien la dynamique de la culture et de l’art est forte ici à Tigranakert », a-t-il déclaré.Il est triste de constater que cette culture représentée par la Turquie aujourd’hui est une version transformée de la culture arménienne, celle d’un pays occupant qui détruit l’empreinte arménienne et l’arménité, revendiquant même les villes et villages du territoire occupé de l’Arménie Occidentale.