Dans le cadre du « 1er Festival de Natation dans la Mer de Van » organisé par la Municipalité de Van, les athlètes et militants de la nature qui sont arrivés dans la ville, en plus de participer au festival, ont visité les lieux historiques et historiques de Van. 

Le troisième jour du festival, ils ont visité le monastère arménien de Saint-Thomas, littéralement abandonné, construit au 11e siècle, situé dans le district d’Altynsach de la région de Ghevash.

Voulant prendre des photos, ils ont escaladé les murs et le dôme du monastère, qui est sur le point de s’effondrer.

La municipalité a présenté la photo sur son site web avec la légende  « Le festival de la natation dans le lac de Van continue avec des images colorées ».

Il s’agit d’un autre cas de profanation de monastères arméniens à enregistrer en Arménie Occidentale. Nous attirons l’attention des instances internationales sur cet incident.