Le Kox, qui fait partie intégrante des fêtes nationales arméniennes, a perduré pendant des milliers d’années et perdure encore aujourd’hui.

En Arménie médiévale, il y avait des lieux spéciaux pour les compétitions de kox, appelés gymnases, arènes.

Le Kox faisait partie intégrante des fêtes nationales, des mariages, des jeux populaires accompagnant les pèlerinages.

C’était l’un des jeux préférés des Sasuntsi, auquel participaient aussi bien les jeunes que les vieux. Le jeu était pratiqué pendant les pèlerinages, lors des fêtes d’Andok, de Maruta Sari, de Tsovasar et du monastère de Msho St. Karapet, ainsi que pendant les mariages et les fêtes. À Sebastia, les duellistes s’affrontaient même pendant le froid de l’hiver. Cette coutume était autrefois courante dans presque tous les endroits d’Arménie Occidentale.Après le génocide, une grande partie des festivités et des traditions célébrées en Arménie Occidentale ont commencé à être célébrées en Arménie Orientale, et de cette manière, la culture autrefois pauvre de l’Arménie Orientale s’est également enrichie.

Laisser un commentaire