Des tapis arméniens d’une beauté étonnante ont été créés depuis l’Antiquité et les histoires écrites sur les tapis ont survécu jusqu’à ce jour.

Le tissage de tapis, en tant que l’un des types d’art et d’artisanat arméniens, est indissociable des autres types d’art et d’artisanat arméniens, poursuivant les traditions des autres types de beaux-arts nationaux. Le tissage des tapis arméniens, qui ressemblait quelque peu au tissage à son stade initial de développement, a parcouru un long chemin, passant de simples articles tissés sur un cadre de forme différente à des tapis tissés, qui sont devenus d’élégantes œuvres d’art.

La fabrication du gorgor est devenue une partie inséparable de la culture arménienne.

C’est la culture et les traditions arméniennes qui distinguent le peuple arménien des autres nations ; c’est la culture arménienne que les Arméniens essaient par tous les moyens de préserver et de transmettre à leurs enfants, car c’est dans cette culture que l’esprit et la puissance de nos ancêtres sont préservés.

Pendant le génocide, les Arméniens qui ont émigré en Arménie Orientale et dans d’autres pays du monde ont également emporté avec eux la technique d’application de cette belle branche de la culture, le tissage de tapis, développant et façonnant la culture d’autres pays.