En octobre de cette année, les fondations seront posées pour la reconstruction de l’orphelinat « Camp Armen », qui est devenu le foyer des enfants arméniens de Constantinople. Ce camp, qui peut accueillir 100 jeunes à la fois, prévoit de créer un centre culturel et une bibliothèque. Hrant Dink, fondateur et rédacteur en chef de l’hebdomadaire Akos, a passé son enfance dans ce camp.

Avec le soutien de l’Union des églises protestantes arméniennes d’Amérique, l’orphelinat Camp Armen construit en 1962 pour les enfants arméniens du quartier de Tuzla à Constantinople sera rénové.

Il convient de rappeler qu’il y a plusieurs années, l’État turc a tenté de liquider cet orphelinat, qui a été un camp d’été pour les enfants arméniens pendant de nombreuses années. Mais grâce aux efforts et à la lutte de la communauté polono-arménienne, la propriété de l’orphelinat a été transférée à l’église protestante arménienne de Gedikpasha.

Il s’agit d’une véritable victoire pour la communauté arménienne. Malgré les efforts des Turcs, la construction de l’orphelinat a finalement été confiée aux Arméniens.

Laisser un commentaire