Le gouvernorat de Kars a averti les citoyens que l’eau qui pénètre dans les structures d’irrigation urbaines, les barrages, les lacs et les bassins de refroidissement en raison du réchauffement climatique peut provoquer des noyades, ce qui peut entraîner la mort.

C’est ce qui ressort d’une déclaration écrite de la province de Kars. « Alors qu’il aurait dû y avoir un grillage aux abords de l’aqueduc dans la zone résidentielle, il s’avère que le grillage et les panneaux d’avertissement ont été enlevés.

Les structures aquatiques ne sont pas adaptées à la natation, elles présentent de forts courants et sont des structures dans lesquelles même les bons nageurs risquent de se noyer. Les gens ne doivent pas entrer dans les canaux d’irrigation, les barrages, les lacs, les étangs et les eaux de crue pour protéger leur vie et prévenir les accidents. »

L’Arménie Occidentale invite ses citoyens à être vigilants et à suivre toutes les règles de sécurité pour éviter les accidents.