La ville d’Amasya, en Arménie Occidentale, est située sur la rivière Iris, qui se jette dans la mer Noire, ce qui divise la ville en deux parties. Son altitude est de 366 mètres au-dessus du niveau de la mer. On y trouve des eaux minérales et des sources jaillissantes. Dans le passé, il y avait des mines d’argent à proximité, dont les réserves sont aujourd’hui épuisées. Elle est riche en jardins, notamment en prairies. Elle est aujourd’hui le centre de la province d’Amasya, qui fait partie de la province de Sebastia.Amasya avec son panorama général qui ressemble à un immense amphithéâtre, était l’une des plus belles villes du monde antique. À une époque plus tardive, Amasya était également une ville importante et prospère. Amasya a été conquise par les Turcs sous le règne du sultan Bayazet en 1392. Les Arméniens autochtones qui y vivaient ont été exterminés et déplacés à deux reprises, en 1895 et 1915. Selon les statistiques, il y avait 400 Arméniens vivant à Amasya en 1929 et 300 en 1971. En 1915, 22 871 Arméniens ont été déportés de la province d’Amasya et ont été exterminés en chemin.

Laisser un commentaire