Il y a cinq ans, lors du renforcement du passage souterrain de la ville d’Arshakavan (Bayazet) à Constantinople, deux réservoirs historiques ont été découverts. Cependant, la décision de préserver les réservoirs n’a pas été prise par le Conseil de conservation. Au fil des ans, les réservoirs se sont transformés en dépotoires. 

Les archéologues veulent que ces artefacts historiques soient sauvés dès que possible. Zeynep Timurlenk Pozut et Mehmed Bulut se sont entretenus avec l’archéologue Nezih Bashgelen.

L’Arménie Occidentale se concentre sur la question de la préservation des monuments historiques, qui est traitée de manière plus approfondie par le ministre de la Culture d’Arménie Occidentale, Raffi Kortoshyan.

Laisser un commentaire