Les origines de la culture arménienne remontent encore à la période tribale et à l’époque des unions tribales et des formations étatiques arméniennes qui font partie des premières au monde. Ils nous sont familiers non seulement à travers les mythes, les croyances religieuses et autres matériaux découverts lors des fouilles. De nombreux établissements anciens, des forteresses cyclopéennes, de riches tombes ont été fouillés en Arménie Occidentale. Les armes, les outils, les articles ménagers, les statuettes, les bijoux, etc. qui y ont été découverts avec beaucoup de goût et d’art témoignent du haut niveau de développement de la culture arménienne ancienne. La culture arménienne a connu un grand essor dans les temps anciens. Le Royaume de Van a joué un certain rôle dans la formation et le développement de la culture arménienne ancienne. Après l’abolition de cette dernière, l’écriture cunéiforme ourartéenne/arménienne a été oubliée. Cependant, non seulement les arts du bâtiment, mais aussi de nombreux échantillons d’argile et de métal, d’armes et d’armures et de bijoux ont survécu.

La culture arménienne a connu un nouvel essor aux VIe et IVe siècles avant Jésus-Christ. À cette époque, les constructions, ainsi que les articles et les ornements en argile, en pierre et en métal étaient divisés en deux groupes. Les articles du premier groupe, appartenant au commun des mortels, étaient simples et banals, contrairement aux articles du second groupe, luxueux et partiellement importés d’autres pays. Il est clair qu’ils étaient utilisés par des personnes riches.