Haikanush Mark (Haikanush Topuzyan) est né le 14 février 1883, à Constantinople, de Margar et Yeprax Topuzyan. Il a fréquenté les écoles de Maître Tutu Ayasbash et Seor. Il a obtenu son diplôme de l’école secondaire de Yesayan en 1898, devenant un élève de Zapel Asatur et étant son digne successeur. Il a ensuite poursuivi son éducation par des cours privés. Son professeur était Hakob Gurgen, un enseignant et un connaisseur renommé. Parallèlement, elle a travaillé comme enseignante à l’orphelinat de l’hôpital national, puis a passé huit ans à enseigner au lycée féminin Nshantakh de Nikoghosyan.

La présentation publique d’Hakanush Mark résume les enjeux de la libération des femmes.

Il correspondait également avec les périodiques « Byurak », « Hayastani Kochnak » et « Jeune femme arménienne ». En 1919, Mark a fondé à Constantinople un magazine intitulé « Armenian Woman », dont le but était d’accroître le rôle des Arméniens dans la vie nationale et de développer le monde intellectuel des femmes arméniennes. Le magazine avait des correspondants, même à Paris et aux États-Unis.

Le magazine Hai Kean a été publié deux fois par mois jusqu’en 1932 sous la direction de Mark. C’était l’un des principaux magazines en langue arménienne publiés après le génocide.