Vous entendez souvent les termes foi nationale, Arevortis, enseignements arméniens et Aramagi Mog école et communauté dans différents endroits ou de ma part, et beaucoup de gens demandent ce qu’ils signifient, quels sont leurs liens et leurs différences, et en général, comment un Arménien qui aspire à vivre selon sa foi nationale peut la suivre et la communiquer. Je vais essayer de répondre brièvement à toutes ces questions et de les aborder dans cet article.

Foi nationale

Le terme de foi nationale est le nom général de toutes ces croyances fondées sur la vision du monde d’une nation particulière. Ils peuvent être arméniens, égyptiens, assyriens, allemands, américains et autres. L’Église chrétienne, que nous connaissons tous, appelle toutes ces croyances nationales par le nom grec HETANOS, qui se traduit également par la foi de l’ethnos ou des indigènes. Mais ce nom reste inacceptable, du moins pour nous, car la nation arménienne, qui a sa propre langue et sa propre écriture, ne peut s’appeler elle-même et sa foi par le mot grec. C’est pourquoi nous nous appelons ARMENIEN et HAYGAZUN, car un Arménien est une personne qui porte le nom et la croyance des ancêtres de sa nation et ne vit pas selon la croyance d’une autre nation.

Chaque nation, en tant qu’organisme vivant, a ses propres croyances qui découlent de la même perception de la nation. Tout comme chaque voiture a son propre carburant, tel que l’essence, le diesel, le gaz, l’électricité, les nations ont leur propre « carburant » dans lequel elles vivent et survivent. Par conséquent, pour nous, toutes les religions et croyances étrangères prêchées aujourd’hui en République d’Arménie, le christianisme, le bouddhisme, le yoga, le védisme, le krishnaisme, la kabbale, etc. sont inacceptables. Tout cela est valable et utile non pas pour nous, mais pour les nations qui les ont engendrées. Nous soutenons l’indépendance, la coopération, la solidarité et l’unification des nations, mais nous ne soutenons pas l’assimilation et la mondialisation.

L’enseignement sacré de Haykyan : Arevortis, Haykazuns

Sous la rubrique des croyances nationales, il y a aussi la nation arménienne, qui a son propre credo, appelé la doctrine sacrée Haykyan, credo, fondé par Hayk Avatar Nahapet, dont les porteurs sont appelés ARMENIENS, Arevorti ou Haykazun. 

Dans toute nation, de nombreux credo nationaux peuvent apparaître pour représenter les différentes couches de la nation.

La doctrine sacrée haykienne, dont nous sommes les porteurs et les héritiers, est considérée comme l’une des principales croyances de la nation arménienne, qui se fonde sur la mythologie, la vision du monde et le système de valeurs arméniens, représentant la vision du monde et le système de valeurs de la nation dans son ensemble, Ils agissent selon la vision du monde et le système de valeurs de la foi arménienne, célèbrent les fêtes religieuses et nationales arméniennes, portent les symboles de la foi haykienne, suivent la morale et le système de valeurs de la foi nationale haykienne dans la vie quotidienne, élèvent leurs enfants dans l’esprit et les valeurs de la foi nationale et renoncent aux rituels, fêtes, symboles et valeurs religieux étrangers ou imposés.

École Aramagi Mog-Congrégation : Haykyan Moglar

En plus des Arevortis ou des Haykazuns, il y a aussi des Mogs qui portent la Doctrine Sacrée Haykyan. Malheureusement, aujourd’hui, à cause de la fausse propagande de l’Église, les Mogs ont acquis une connotation négative et certains restent ignorants et évitent les Mogs. Il y a aussi la majorité qui ne succombe pas aux mensonges de l’Eglise et qui sait très bien que les Mogs étaient des scientifiques qui ont porté la foi arménienne, ont résolu de nombreux problèmes de la société, se sont engagés dans la médecine et l’éducation, ont créé des systèmes éducatifs pour la nouvelle génération, ont formé diverses communautés et confréries militaires, et ont satisfait les questions spirituelles du peuple.

Par conséquent, l’activité des Mogs n’est pas une simple magie comprise par des primitifs, mais une science et un art scientifiques et sociaux profonds auxquels s’adonnent les Haykazuns.

L’Enseignement Sacré Haykyan possède également son propre système d’activités Mog. Elle provient des profondeurs de milliers d’années et s’appelle Aramagi, ce qui se traduit par PERFECTIONNEMENT, puissance créatrice. Selon la tradition, les racines de la congrégation des Mogs d’Aramagi remontent au souverain du monde Aram Nahabed, qui a établi un système parfait, comprenant des scientifiques, des médecins, des soldats et des chevaliers, des personnalités publiques et des écrivains, des artistes et des artisans, des enseignants et des écrivains, etc. Lors de l’effondrement du royaume de Van (Urartu, Araratien), lorsque le pays a été inondé, un certain nombre de familles royales Haykyan, afin de préserver un patrimoine précieux et de sauver les héritiers royaux de la mort, se sont installées à Babylone en 596 av. Parmi les émigrants se trouvaient des représentants de haut rang de la classe Kurm et des Mogs, en particulier le Kurm Harut Ayantsi et l’un de ses porte-parole, Marut. La même année, ils ont rétabli l’école Aramagi Moglar à Babylone et ont commencé à éduquer les Arméniens et l’élite locale.

De nombreux témoignages à leur sujet sont encore conservés aujourd’hui dans d’anciennes sources babyloniennes, arabes, assyriennes, où il est mentionné qu’ils possédaient un pouvoir céleste et qu’ils essayaient de transmettre à l’humanité la maîtrise du Mog, c’est-à-dire la science de l’époque. En 189 av. J.-C., l’école Aramagi revient en Arménie, dans la région de Moks, à HAYK. Elle y a survécu jusqu’à la tristement célèbre année 301 avant J.-C., lorsque Byzance et la Parthie ont envahi l’Arménie sous couvert de christianisme et ont rasé le pays. Avant cette année-là, des chrétiens vivaient également en Arménie, mais comme le système de valeurs de la foi haykienne prévalait dans le pays, ils vivaient librement et pratiquaient leur religion jusqu’à ce que les superpuissances utilisent le christianisme comme une arme pour envahir les pays voisins. En 301, l’école d’Aramagi était dirigée par Kurm Mihran Manavazian, qui fut ensuite tué par les barbares envahisseurs. Deux de ses élèves, Kurm Arta et Kurm Harma, ont déplacé l’école d’abord à Paytakaran, puis en Iran. En raison de persécutions historiques, l’école a fonctionné sous les noms de Sarmag, Nektar, Meghuner.

L’école Aramagi Moglar a connu un regain d’intérêt dans le monde arménien à partir du 9e siècle, mais ce n’est qu’au 13e siècle, après le massacre des Arméniens par l’église, que l’école est redevenue clandestine. Les symboles magiques et les sceaux utilisés par l’école sont clairement gravés sur des centaines de monastères construits à cette époque.

Par souci de concision, je raconterai l’histoire détaillée de l’école Aramagi dans un article séparé.

Avec la congrégation de l’enseignement sacré Haykyan et la congrégation de l’école Aramagi Mogats, elle a été rétablie dans la patrie et continue d’éduquer et de diffuser la foi et les connaissances nationales.

En conséquence

Ainsi, nous avons appris que toutes ces croyances, basées sur la vision du monde et le système de valeurs d’une nation particulière, sont appelées croyances nationales. Nous, Arméniens, en tant que nation ancienne, avons notre croyance nationale appelée la Doctrine sacrée arménienne.  Ses porteurs sont appelés Hay, Haykazun ou Arevorti. La foi haykienne, qui est une doctrine ancienne, possède également une école scientifique, c’est-à-dire moghole, qui s’appelle Aramagi (Parfait).

C’est pourquoi, aujourd’hui, lorsque vous entendrez les termes de foi nationale, de doctrine Haykyan ou de Mog, vous en serez conscients et saurez qui sont les Arevorti, les Haykazun ou les Mog. Ils appartiennent tous à la même famille, l’un est un simple membre ordinaire qui suit et porte la foi nationale arménienne, et l’autre est Mog, porteur de la science arménienne, mais aussi scientifique et organisateur.

Note : Bientôt, les communautés Haykyan et Aramagi, dans l’espace en ligne, avec divers programmes enregistrés en vidéo, lanceront un merveilleux projet dans lequel les bases et les idées de la foi nationale, la mythologie, la science et l’art Mog, l’intérêt local et quotidien et la connaissance nationale, les fêtes nationales et les rituels arméniens vous seront présentés. 

Ce projet est unique dans son contenu en Arménie et nous espérons utiliser les possibilités de la plateforme en ligne pour apporter notre foi et nos connaissances nationales aux masses et aux Arméniens du monde entier.

Restez à l’écoute, nous annoncerons bientôt le lancement de ce projet. Si vous souhaitez nous soutenir dans ce projet financièrement, techniquement ou par votre travail, veuillez nous écrire. Nous serons très reconnaissants à tous les Arméniens qui contribueront à ce projet d’intérêt national et aideront les Arméniens d’aujourd’hui à reconnaître et à partager leurs croyances et enseignements nationaux.