L’Iran est prêt à répondre aux besoins de transit de huit pays enclavés de la région ainsi que d’autres pays de la région. C’est ce qu’a déclaré le ministre iranien des routes et du développement urbain, Rostam Ghameemi, lors du Forum des transports des pays en développement sans littoral au Turkménistan, rapporte IRNA.

« Un quart des 32 pays en développement enclavés du monde, soit 8 pays dont l’Afghanistan, l’Arménie, l’Azerbaïdjan, le Kazakhstan, le Kirghizistan, le Tadjikistan, le Turkménistan et l’Ouzbékistan, ont une étroite coopération bilatérale et multilatérale en matière de transit avec l’Iran », a-t-il déclaré.

Il a déclaré que cela signifie que l’Iran et d’autres pays de la région ont pris une partie de l’engagement de la communauté internationale à réduire la vulnérabilité des pays enclavés et à les aider à réduire les coûts commerciaux et à faciliter l’accès au marché mondial.

 L’Arménie Occidentale amie voit d’un bon œil ces mesures prises par l’Iran, surtout dans les circonstances difficiles dans lesquelles se trouve la République d’Arménie.