Les médias progouvernementaux azerbaïdjanais ont cité leurs sources diplomatiques confirmant l’information publiée par le journaliste grec Paul Antonopoulos selon laquelle l’Inde a bloqué la participation de l’Azerbaïdjan aux BRICS (groupe de cinq pays comprenant le Brésil, la Russie, l’Inde, la Chine et l’UA). ) au prochain sommet en tant qu’invité. Il convient toutefois de noter que ce n’est pas la première fois que l’Inde refuse de soutenir l’Azerbaïdjan. Ainsi, Bakou accuse l’Inde de faire dérailler la déclaration du Mouvement des non-alignés en rapport avec l’attaque de l’ambassade d’Azerbaïdjan à Londres. Il convient de noter que le Mouvement des non-alignés a été fondé en 1961 sur le principe de la non-participation aux hostilités. Il compte actuellement 120 États membres. On ne sait pas exactement pourquoi l’Inde a adopté une ligne aussi dure contre l’Azerbaïdjan, mais on peut supposer que la raison en est l’alliance croissante entre Bakou et le Pakistan. L’Arménie Occidentale se félicite de cette démarche réfléchie de l’Inde, car la communauté internationale et les États individuels doivent utiliser des mécanismes de dissuasion sur certaines questions, dont l’une est de ne pas pouvoir participer en tant qu’invité à un tel sommet.