La ville de Bagesh, en Arménie Occidentale, fascine ses visiteurs. Dans cette belle ville, entourée de montagnes, l’un des endroits qui attire le plus les touristes est le groupe de maisons de Khizan.

Les maisons groupées, qui ont suscité beaucoup d’intérêt avec des photos publiées dans les médias pendant quatre saisons, sont maintenant menacées de démolition. Les maisons vieilles de 300 ans, construites exclusivement en pierre et en bois, sont endommagées par le temps et les conditions climatiques au jour le jour et n’ont pas été restaurées ni entretenues.

Ces maisons de la province de Khiza sont des maisons à deux ou trois étages alignées les unes à côté des autres et reliées entre elles.

Malgré les demandes de protection et de restauration des villageois, aucune mesure n’a été prise pour préserver les maisons. Les villageois, qui réparent les maisons à leurs frais, doivent utiliser du béton.

L’Arménie Occidentale enregistre un autre triste incident dans le territoire de l’Arménie Occidentale occupé par les Turcs. Bagesh est l’une des villes porteuses d’une culture arménienne unique, dont la protection est au centre des préoccupations du président de l’Arménie Occidentale. Ce qui se passe est une continuation du génocide culturel.