En raison de la sécheresse, le lac Van est pollué chaque année par les eaux usées qui s’y déversent. Dans le même temps, de nombreux petits et grands lacs de la région de Van s’assèchent également. Tout cela met le lac au bord de la destruction.

La pollution a entraîné la mort d’un grand nombre de poissons et de mouettes.

Les experts du département de la gestion de l’eau de l’Université centenaire de Van, qui ont étudié ces phénomènes, sont arrivés à la conclusion que le changement soudain de la température de l’eau est la cause de la mort des poissons.

La Turquie occupante continue de mettre en danger les ressources de l’Arménie Occidentale. Nous attirons donc l’attention des organismes environnementaux internationaux sur ce cas.