Au début du 13ème siècle, Haykazun Arevordi était dirigé par Kurm Hamayak Havatar.

Il nous a légué plusieurs lettres par lesquelles il essayait de guider les différentes communautés de Haykazun pour les lier à la foi arménienne.

Je vous présente ci-dessous, en traduction, quelques-unes de ses lettres adressées aux Haykazunyats du « district de Sisakan » et des « Yeghegnyats Dzor ».

À cette époque, en taxant les paysans, l’Église mettait les gens dans une situation très difficile.

Pour survivre, la plupart des paysans sont devenus moines et, vivant dans des monastères, ont profité du « bien » collecté auprès des paysans.

Le mensonge, la tromperie et l’hypocrisie sont devenus des valeurs communes, les villages étaient coupés des hommes parce que les monastères acceptaient des représentants masculins. Ainsi, incapable de résister à de nombreuses menaces extérieures, le pays se soumettait aux caprices de n’importe quel tyran extérieur et maintenait cet ordre et défendait l’église par la force brute, devenant une institution extérieure soumise aux tyrans.

« Je dis cela et je témoigne de nos saints ancêtres. ne marchent plus comme des chrétiens marchent dans la vanité de leur esprit ; leur esprit est obscurci et ils sont éloignés des mythologies arméniennes et de leurs ancêtres à cause de leur ignorance, qui est le résultat de l’aveuglement de leur cœur. Ils ont coupé le lien avec leurs racines arméniennes et se livrent avidement à des crimes et à toutes sortes d’actes insidieux ».

 Kurm Yarut Arakelyan