Les glaciers du sommet du mont Ararat, la plus haute montagne d’Arménie Occidentale, continuent de rétrécir jour après jour. Le réchauffement de la planète, qui a touché le monde entier et qui est également effectif en Arménie Occidentale, a également affecté les glaciers du mont Ararat. 

La montagne, qui attire chaque année des groupes d’alpinistes et des touristes du monde entier, pourrait sérieusement affecter les ascensions estivales en raison d’une fonte excessive. En raison de la fonte des glaciers, on craint à tout moment des glissements de terrain dans la région. 

En particulier sur le versant sud de la montagne, les glaciers ont considérablement fondu et se sont retirés vers le sommet. Les glaciers sont plus vivants sur le versant nord sous l’effet de l’aspect et de la topographie. Cependant, il y a une perte sérieuse en général. En fait, certaines études universitaires menées ces dernières années indiquent un déclin significatif de la couverture glaciaire du Mont Ararat. Depuis le début des années 2000, on observe que le déclin s’est accentué.